Speedy Life
Actu

Piscines municipales : plongée dans un monde de bactéries


Clarisse Rosius
Mardi 22 Mai 2018




Une étude scientifique américaine s’est penchée sur la qualité de l’eau des piscines publiques. Le résultat est alarmant avec des milliers de personnes malades à cause des bactéries et quelques infections graves ces quinze dernières années.


ILD
ILD
L’odeur de chlore et les picotements des yeux de cette substance de traitement ne suffisent pas à nous rassurer. Un article du site Slate.fr est en effet peu réjouissant sur la qualité de l’eau des bassins ouverts au public. S’appuyant sur une étude d’une équipe de chercheurs américains, le site rapporte que 27 000 personnes sont tombées malades à cause de bactéries présentes dans les bassins et huit seraient mortes des suites d’une infection. « En cause: la présence de cryptosporidies (parasites pathogènes pour l’Homme provoquant des diarrhées), de légionelles (bactéries naturellement présentes dans l’eau et responsables de la légionellose, grave maladie respiratoire), ou encore de pseudomonas, à l’origine d’infections cutanées ou viscérales, voire de septicémie. Mauvaise nouvelle: toutes peuvent potentiellement survivre aux substances désinfectantes déversées dans les piscines ou autres jacuzzis » écrit le site. Plus surprenant encore, les conditions sanitaires des piscines se dégradent d’année en année. Toujours aux Etats-Unis, les cas de légionellose ont augmenté de 14% chaque année depuis 2007.

Deux recommandations découlent de ces observations. D’abord ne pas aller se baigner lorsque l’on est malade ou que l’on a la diarrhée et ensuite éviter de boire la tasse. « Il convient ensuite de pouvoir reconnaître à temps les symptômes liés à l’exposition aux cryptosporidies, à savoir: maux de ventres, nausées et vomissements, fièvre, perte de poids et déshydratation » lit-on plus loin.

Pour ceux qui seraient traumatisés par ces révélations, il existe un moyen simple et moins expéditif que de se priver et priver ses enfants de piscine. « Les plus hypocondriaques d’entre vous pourront évaluer eux-mêmes l’hygiène d’une piscine en recourant à des petites bandelettes-test qui, grâce à une réaction chimique immédiate, livrent un diagnostic de l’état de l’eau. Elles informent pour cela de sa quantité de chlore et de bromine -autre produit désinfectant utilisé dans les piscines publiques » propose Slate.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 20:58 Dépression post-partum : le poids de la douleur