Speedy Life
Actu

Plus de 150 000 morts du Covid-19 enregistrés aux États-Unis


Clarisse Rosius
Jeudi 30 Juillet 2020





Avec plus de 4,3 millions d’infections enregistrées et la barre des 150 000 morts franchie, les Etats-Unis deviennent le pays aux chiffres fiables les plus importants du monde. Un bilan autant sanitaire que politique.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le chiffre est impressionnant. Depuis fin février et l’annonce du premier mort du Covid-19 aux Etats-Unis, plus de 150 000 personnes ont été annoncées mortes à cause du virus. Le décompte se base sur celui de l’Université Johns Hopkins. « Il a enregistré depuis le début de la pandémie plus de 4,38 millions de cas d'infection, d'après les bilans en temps réel de l'université basée à Baltimore. Avec 150.034 morts à 15h55 locales (21h55 en France), soit l'équivalent de la ville de Savannah, en Géorgie, les États-Unis devancent largement le Brésil (88.539), le Royaume-Uni (45.878), le Mexique (44.876) et l'Italie (35.123) » rapporte Le Figaro .

Dans le domaine, il y a évidemment une marge d’erreur importante du fait que tous les pays ne sont pas aussi sincères ou en capacité de compter. Mais d’après les chiffres connus et publiés près d’un mort sur quatre décompté est états-unien. « La pandémie a fait au moins 660.787 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 13 heures. Les États-Unis ont déploré mardi 1592 décès supplémentaires liés au Covid-19 en 24 heures, un lourd bilan quotidien qui n'avait pas été atteint depuis deux mois et demi. Après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, la première puissance mondiale voit depuis fin juin l'épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l'ouest du pays » continue le quotidien français.

La taille du pays et l’absence de mesures strictes pour éviter la propagation a créé une situation unique au monde où des foyers se succèdent les uns après les autres. En Floride par exemple, près d’un demi-million de personnes ont été infectées sur la vingtaine de millions d’habitants et le nombre de morts s’est élevé à 216 uniquement pour mercredi 29 juillet. Un bilan sanitaire qui, dans un contexte d’élection, est assurément politique.





Rss

Les News