Speedy Life
Tendances

« Retargeting edito », ou reprendre sa lecture plus tard


Mercredi 4 Novembre 2015




Focus sur le « retargeting edito » que le « New Yorker » vient d’adopter.


« Retargeting edito », ou reprendre sa lecture plus tard
Retargeting edito, kesako ? C’est un nouvel outil dont les médias américains sont fans, notamment la prestigieuse revue le New Yorker. Il s’agit de « proposer aux lecteurs de reprendre la lecture d'un article abandonné en cours de route, faute de temps », explique le Journal du Net. Le New Yorker a bâti son succès sur des articles de fond et très longs. Mais qui dit très longs, dit aussi très longs à lire. À l’ère de l’immédiateté et du zapping, voire du « snacking de l'info » comme le décrit le Journal du Net, cela peut représenter un inconvénient.

Résultat, le magazine en ligne teste en ce moment un outil permettant au lecteur de suspendre sa lecture, et de la reprendre à un moment où il aura davantage de temps. Ainsi, un widget interactif - contraction de window (fenêtre) et de gadget - est donc apparu sur les pages. Intelligent, ce pop-up « anticipe le moment où l'internaute s'apprête à fermer cette dernière (sans être allé au bout du papier) pour lui proposer de recevoir un email lui proposant de reprendre sa lecture, plus tard » selon le JDN.

Dans la pratique, un mail de rappel est envoyé à l’internaute deux heures après qu’il a cliqué sur le widget, même si ce laps de temps peut être paramétré différemment. Dans les faits, 51% des internautes ayant reçu cette notification, l’ont lue, et 22% ont repris la lecture de leur papier. Le retargeting edito va peut-être s’imposer pour les longs articles, qui ne sont pas forcément le format Web le plus courant. Dans tous les cas, c’est une petite touche de slow dans un monde très rapide. C’est donc bon à prendre.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Septembre 2018 - 18:55 La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée