Speedy Life
Actu

SNCF : face à un agent gréviste sur deux, le gouvernement réaffirme sa détermination


Clarisse Rosius
Mardi 3 Avril 2018




La longue opposition entre le gouvernement et la SNCF, avec les usagers entre les deux commencent mardi 3 avril. Le mouvement de grève en pointillés qui doit se poursuivre jusqu’en juin est surtout une guerre qui nécessite de la stratégie avec l’opinion publique comme enjeu.


ILD
ILD
Est-ce que l’opinion publique peut être favorable à la grève des cheminots en subissant les conséquences de leur mouvement de grève à rallonge ? Cette question est au cœur de la bataille que se livrent le gouvernement et les cheminots. Mardi 3 avril, ces derniers entament le premier jour de grève d’une longue série avec un jour de mobilisation tous les trois jours jusqu’à fin juin.

Il y a fort à parier que les automobilistes parisiens, bloqués dans les quelques 400 kilomètres de bouchon enregistrés ce matin ont un avis bien personnel sur le mouvement de grève. D’un côté le gouvernement observe les enquêtes d’opinion sur la perception des Français de ce mouvement, de l’autre les grévistes SNCF serinent que c’est le gouvernement qui est responsable de ces désagréments, pas eux.

« Ce rendez-vous social est d’une importance capitale pour l’exécutif, et a fortiori pour le président de la République. La suite du quinquennat d’Emmanuel Macron se jouera tout au long de ce mouvement. Le locataire de l’Elysée a été élu il y a bientôt un an sur un programme de rupture, contre ce qu’il appelle les « blocages » du pays. Si son gouvernement devait reculer face aux grévistes, comme celui d’Alain Juppé en 1995, le crédit réformiste du chef de l’Etat serait entamé pour longtemps. A l’inverse, une victoire face à la rue lui donnerait les mains libres pour la suite, quand se préparent déjà d’autres réformes, dont celle des retraites, un autre sujet explosif » résume très justement Le Monde .

« Signe que l’exécutif regarde de près l’évolution de la situation, il a reculé ces derniers jours sur quelques points de la réforme. Sur l’ouverture à la concurrence du rail hexagonal, prévue par les textes européens, le gouvernement a annoncé un calendrier nouveau et a dit renoncer aux ordonnances pour faire passer cette partie de la future loi. Par ailleurs, il a décidé d’accorder aux cheminots la portabilité de leurs droits sociaux en cas de transfert dans de nouvelles sociétés privées qui reprendraient certaines lignes » précise le quotidien.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 18:32 C’est parti pour les radars roulant privées


Prendre soin de sa peau, c'est naturel! (Partenaire)

Grise mine, j’aurai ta peau! Les conseils de Miss France 2016 pour un teint lumineux

30/06/2016 -

Manuela de Poulette Blog " Mes conseils de Maman blogueuse"

23/06/2016 -

Tout savoir sur la tendance du micellaire avec Aude Barré, directrice de la R&D chez Sarbec Cosmetics (Corine de Farme)

15/06/2016 -

Mon herbier 2.0 : le pouvoir des fleurs

09/06/2016 -

Les Sorties

L'exposition Melnikov-Le Corbusier, dialogue entre deux grands

18/04/2017

Paris : la Seine musicale ouvre ses portes

17/04/2017

​Saint Valentin, fête planétaire pour les restaurateurs et les fleuristes

14/02/2017

Exposition, château de Versailles de Louis XIV à Charles de Gaulle

03/08/2016