Speedy Life
Actu

Santé : création d'une école universitaire de Kinésithérapie à Orléans


Clarisse Rosius
Lundi 15 Juillet 2019





En autorisant la création d'une onzième composante, le Conseil d'Administration de l'Université d'Orléans vient d'ouvrir la voie à la fin du mois de juin à la création de l'Ecole Universitaire de Kinésithérapie de la Région Centre-Val de Loire pour la rentrée de septembre.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Composante dérogatoire de l'Université d'Orléans, l'Ecole Universitaire de Kinésithérapie facilitera le renforcement des relations entre les acteurs du secteur santé en lien avec les deux universités, et permettra de proposer une collaboration pluridisciplinaire de certains apprentissages. La pluridisciplinarité sera également valorisée au mieux dans le secteur de la recherche car les liens et la collaboration avec des structures de recherche labellisées à Orléans comme à Tours ou à l'international seront facilités et permettront d'offrir à nos étudiants la possibilité de suivre un véritable parcours au sein des universités.

Compétence exclusive du Conseil régional, la formation en masso-kinésithérapie permettant de diplômer 90 étudiants chaque année était jusqu'alors déléguée au Centre Hospitalier Régional d'Orléans.

Fruit d'un travail étroit mené depuis plusieurs mois sous l'égide du Collégium Santé, de l'Université d'Orléans, de l'Université de Tours et du Conseil régional, l'intégration de la formation de masso-kinésithérapie au sein d'une université est une grande première au plan national.
La création d'une école universitaire de Kinésithérapie à Orléans en région Centre-Val de Loire s'appuie sur les orientations nationales et ses objectifs déterminants pour l'évolution du système de santé, l'approfondissement de la structuration de parcours de formation académiques et le développement de filières de recherche paramédicales.
Dans le contexte singulier de la région Centre-Val de Loire et des enjeux particuliers liés à la démographie des professions de santé, l'offre de formation doit être étoffée et son attractivité renforcée, tant vis-à-vis des étudiants que des professionnels de santé destinés à travailler sur le territoire.

Concrètement les jeunes kinésithérapeutes se verront délivrer à l'issue de leur formation un Diplôme d'Etat permettant un exercice immédiat ainsi qu'une reconnaissance de 300 crédits européens permettant une poursuite d'études.

En innovant sur le plan pédagogique et en se dotant d'un outil répondant aux besoins exprimés par les étudiants, par les professionnels et leurs instances de représentation, la Région Centre-Val de Loire, l'Université d'Orléans et l'Université de Tours se donnent les moyens de leurs ambitions en matière d'excellence académique comme en matière d'accès aux soins et de réponse aux besoins de la population.
 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Juillet 2019 - 16:53 Pas d'âge pour travailler à l'étranger