Speedy Life
Actu

Santé, un quart de la population mondiale ne fait pas assez d’exercice


Clarisse Rosius
Jeudi 6 Septembre 2018




L’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie une étude qui s’inquiète du peu d’activité physique d’une personne sur quatre. 1,4 milliard d’adultes devrait faire plus de sport, au risque d’être concernés par de graves pathologies.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Ne pas assez bouger c’est se mettre en danger. Une étude de l’OMS alarmante à ce sujet vient d’être publiée. Elle s’est penchée sur des données de 2016 pour établir que dans le monde 1,4 milliard d’adultes ne font pas d’exercice physique. « Il s'agit de la première étude visant à estimer les tendances mondiales en matière d'activité physique, souligne la revue The Lancet Global Health qui publie ces travaux. Plus d'1,4 milliard d'adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante, ce qui les expose davantage aux risques de maladies cardiovasculaires, au diabète, à la démence et à certains cancers » relaye BFMTV.

Un chiffre inquiétant qui correspond à un tiers des femmes et un quart des hommes à l’échelle de la planète. « L'étude prend en compte les niveaux d'activité auto-déclarés (au travail, à la maison, lors des déplacements et pendant les loisirs) d'adultes de plus de 18 ans, à partir de 358 enquêtes auprès de la population de 168 pays. Ainsi, plus d'un quart (1,4 milliard) de la population adulte mondiale avait une activité physique insuffisante en 2016 » continue l’article.

Pour être inclus dans ces proportion de personnes qui ne font pas assez d’exercice il faut faire moins de deux heures et demie d’activité physique modérée par semaine ou 1h15 d’activité physique plus intensive. Bien qu’elles soulignent un phénomène planétaire, ces moyennes ont une limite puisqu’elle ne rende pas compte des disparités très importantes selon les régions du monde. Les pays à faible revenu sont bien moins touchés par l’insuffisance d’activité physique que les pays les plus riches.

En revanche, une tendance générale semble se confirmer sur le fait que les femmes sont plus concernées. « Dans toutes les régions du monde, à l'exception de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, les femmes sont moins actives que les hommes. En 2016, la différence est de dix points ou plus en Asie du Sud (43% de femmes ayant une activité physique insuffisante contre 24% chez les hommes) et en Asie centrale, Moyen-Orient et Afrique du Nord (40% contre 26%) ainsi que dans les pays occidentaux à revenu élevé (42% contre 31%). Dans toutes les régions du monde, de nombreux pays ont enregistré de grandes différences entre les femmes et les hommes. Parmi les exemples : l'Inde (44% contre 25%), l'Afrique du Sud (47% contre 29%), la Turquie (39% contre 22%), les États-Unis (48% contre 32%) et le Royaume-Uni (40% contre 32%) » liste BFM.