Speedy Life
Découverte

Sommeil : des couvertures lourdes pour mieux dormir


Clarisse Rosius
Lundi 28 Septembre 2020





D’après une étude suédoise, les couvertures lourdes ont des effets positifs sur le sommeil. Malgré les arrière-pensées commerciales de cette remarque pour ce pays qui les commercialise, la mode des couvertures lestées pourrait avoir du bon.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Oublions les draps de soie et les couettes légères. Ce sont des couvertures lestées qui peuvent nous aider à lutter contre les insomnies. « Et cela ne serait pas leur seule vertu, selon les résultats d’une étude menée par le département de neuroscience clinique de l’institut de Karolinska (Suède). Ces linges où des points de pression sont répartis uniformément, permettraient aussi de lutter contre l’insomnie. L'étude suédoise a suivi 120 adultes (68% de femmes, 32% d'hommes) ayant été diagnostiqués d'insomnie et d'un trouble psychiatrique concomitant comme la dépression, l’anxiété, la bipolarité ou encore un trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention. Les participants - dont la moyenne d'âge était de 40 ans - ont été répartis en plusieurs groupes » nous explique le site Medisite .
 
Les tests ont été menés avec des couvertures pesant de 1,5 kilo à 8 kilos. Ce dernier poids ayant reçu des retours négatifs de dix testeurs qui sont passés à une couverture de 6 kilos, précise le site spécialisé. « Près de 60% des utilisateurs de couvertures lestées ont vu leur score à lIndex de Sévérité de l'Insomnie (ISI) diminuer de 50% au bout de 4 semaines, comparativement à 5,4% pour le groupe témoin. La rémission, qui intervient lorsque le score sur l'échelle ISI est de sept ou moins, était de 42,2% dans le groupe avec le linge de lit le plus lourd, contre 3,6% pour le groupe témoin. »
 
D’après les auteurs de l’étude, le poids des couvertures permet d’imiter les effets relaxants d’un massage ou de l’« acupression » et ainsi favoriser le sommeil. Car oui, l’insomnie est souvent le résultat du stress, de l’anxiété. Et c’est en s’attaquent à aux causes de ces maux psychologiques que l’on peut le mieux agir sur la qualité du sommeil. 
 
Lire ici en intégralité l’article de Medisite auquel il est fait référence





Rss

Les News