Speedy Life
Tendances

Sur Instagram, l’aubergine-gate


Jeudi 30 Avril 2015




On reproche déjà à Instagram d’enjoliver la réalité. Depuis peu, on accuse la plateforme de partage de photos en ligne d’exercer une certaine censure.


Sur Instagram, l’aubergine-gate
Les images d’aubergine ? Fini… On se réjouit que le réseau social Instagram ait installé de nouvelles fonctionnalités afin d'améliorer son utilisation. Notamment, celle de mener des recherches internes avec les fameux icônes Emoji. Exactement comme les utilisateurs ont l’habitude de le faire avec des hashtags. Une fonction qui s’avère bien pratique : pour beaucoup, les Emoji sont devenus un langage à part entière. Certains s’expriment exclusivement en faisant se succéder des fleurs, des fruits, des parapluies, des soleils, des sourires…

Oui mais, bémol. Instagram effectue un filtrage des icônes. Tous ne sont pas les bienvenus. Selon le site Buzzfeed, les utilisateurs sont priés de ne pas en utiliser certains, notamment l’Emoji représentant une aubergine. Phallique l’aubergine ? Faut-il avoir l’esprit mal placé ? Même destinée fatale pour la banane, le maïs et la cuisse de poulet. Impossible à utiliser sur Instagram, pointe le site contestataire Mashable. Ces icônes évoqueraient trop le sexe masculin. Nous voilà bien. Attention aussi à l’Emoji « pêche », il ressemble à une paire de fesses. Bientôt interdit ?

Sur Instagram, l’aubergine-gate




Dans la même rubrique :
< >