Speedy Life
Actu

TF1 garde le cap : Canal + doit payer pour diffuser les chaines du groupe


Clarisse Rosius
Mercredi 7 Mars 2018




Le bras de fer entre TF1 et Canal + se poursuit alors que le premier va être reçu par le CSA pour se plaindre de l’arrêt de la diffusion des chaines par le second. Dans une interview au « Parisien – Aujourd’hui en France », le patron de TF1 Gilles Pelisson assume sa position et affirme que Canal + doit payer pour diffuser ses chaines.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
D’un côté, pourquoi Canal + utiliserait gratuitement les chaines du groupe TF1 pour fournir des services facturés à ses abonnés ? De l’autre, pourquoi Canal + paierait pour des chaines qui sont proposées gratuitement à tous ? Voilà le nœud du problème qui oppose les deux groupes.

TF1 est à l’origine des hostilités. Le groupe de la première chaine a estimé que les opérateurs qui proposent des bouquets de chaines et font payer pour ce service n’avait pas à se servir des ses chaines pour leur business. Des négociations se sont alors déclenchées sur plusieurs fronts. C’est sans conteste Canal + qui a mis le plus a pression en décidant de couper la diffusion des chaines TF1 pour ses utilisateurs. Dans une interview exclusive au quotidien « Le Parisien – Aujourd’hui en France », le PDG de TF1 Gilles Pelisson démontre de nouveau sa détermination.  

A propos du retour des chaines pour les abonnés Canal il affirme que « c’est entre les mains de Canal +. » Avant d’ajouter « De notre côté, nous faisons le nécessaire, puisque nous continuons de livrer le signal de nos chaînes. C’est eux qui ont décidé de les couper. Au-delà de leurs propres abonnés, ils ont privé 1,5 million de foyers supplémentaires de nos chaînes : ces téléspectateurs qui bénéficient de TNT Sat, un service qui permet aux foyers situés dans des « zones blanches » où ils ne peuvent pas recevoir la TNT, par exemple à la campagne ou à la montagne, de la récupérer par satellite. Et qui est propriétaire de TNT Sat ? Canal +... Il est inacceptable que ces téléspectateurs qui n’ont rien à voir avec notre différend, soient impactés. Et nous allons saisir le CSA sur ce point. »

Sur le fond du dossier, Pelisson reste ferme : « De plus en plus de Français dépensent entre 30 et 40 € d’abonnement par mois pour une offre « triple play » incluant l’accès au téléphone, à Internet et à la télévision, et payent donc pour recevoir notre contenu. Mais jusqu’à présent les opérateurs ne reversent rien aux chaînes alors que nous apportons un service qui mérite rémunération. Il est temps de faire bouger les lignes. »

Lire ici en intégralité l’interview de Gilles Pelisson sur le site du « Parisien »




Dans la même rubrique :
< >