Speedy Life
Actu

Toux, rhume et fièvre : les exclusions d’école à l’heure du Covid-19


Clarisse Rosius
Lundi 14 Septembre 2020





Les établissements scolaires sont vigilants aux moindres symptômes de maladie et peuvent facilement renvoyer chez eux les enfants lorsque ceux-ci sont un peu malade. Une situation ambiguë, d’autant que la règle existe mais n’est pas facile à suivre.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Éternuer n’est plus comme avant. Désormais, la moindre toux, fatigue ou mauvaise mine fait peur à l’entourage. Signe que l’épidémie a véritablement changé notre rapport au monde, le moindre petit rhume devient facteur de panique. Et ce qui est vrai au travail, l’est encore plus à l’école où, au moindre doute, l’exclusion de l’école est décidée par précaution. A tel point que les parents ne savent plus trop ce qui est prévu ou non par les autorités.

« Port du masque dès 11 ans, gestes barrières, distanciation sociale… Depuis presque quinze jours, les élèves français doivent respecter rigoureusement le protocole sanitaire mis en place par le gouvernement pour diminuer la circulation de la Covid-19. À l’approche de l’automne, les enfants sont plus susceptibles d’attraper un rhume bénin qui se caractérise par des écoulements nasaux, des éternuements ainsi que parfois de la fièvre et des maux de tête. Des manifestations également évocatrices du coronavirus » souligne Femmes Actuelle .

Et le magazine de répondre aux questions des parents qui se demandent s’ils peuvent refuser la décision de l’école s’ils pensent qu’il ne s’agit pas du Covid-19 mais d’un rhume. On apprend ainsi que les écoles ont le droit d’exclure pour ces raisons. « Mais selon la Société française de pédiatrie, une toux ou une rhinite ne permet pas d’exclure un élève de moins de six ans de son école. "Les symptômes justifiant l’exclusion transitoire de la collectivité de ces enfants, et potentiellement une PCR, doivent inclure au moins un des 3 items suivants : fièvre (supérieure à) 38°, gêne respiratoire, troubles digestifs significatifs (plusieurs selles liquides et au moins deux vomissements)", explique-t-elle à BFMTV . Cependant, le ministère de l'Education nationale en appelle à la responsabilité des parents en cette période d'épidémie de coronavirus : "En cas de symptômes évocateurs de la Covid-19 ou defièvre (38°C ou plus), l’enfant ne doit pas se rendre à l’école et les parents prennent avis auprès du médecin traitant qui décide des mesures à prendre". »




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 09:38 Face à Clubhouse, Facebook sort un equivalent