Speedy Life
Actu

Un sous-marin nucléaire américaine en Corée du Sud suscite le courroux de Pyongyang


Clarisse Rosius
Mercredi 19 Juillet 2023





La réaction de Pyongyang a été très rapide après celle de la Maison Blanche qui annonçait la halte d’un sous-marin nucléaire en Corée du Sud.


Creative Commons - Pexels
Creative Commons - Pexels
Une provocation, voire une menace. C’est ainsi que la Corée du Nord a interprété l’annonce par les États-Unis de la halte d’un de leurs sous-marins nucléaire en Corée du Sud. « Je rappelle à l'armée américaine que la visibilité toujours plus grande du déploiement du sous-marin nucléaire stratégique et d'autres moyens stratégiques peut tomber sous le coup des conditions d'utilisation des armes nucléaires telles qu'elles sont spécifiées dans la législation en vigueur en RPDC (la République démocratique populaire de Corée) sur la politique de la force nucléaire», a affirmé le ministre de la Défense de la Corée du Nord, Kang Sun Nam.

Les tensions entre les deux Corées sont très importante depuis quelques années et la Corée du Nord a multiplié les démonstrations de forces et annonces d’avancements dans son processus d’armement. « Le président sud-coréen Yoon Suk Yeol, qui cherche à renforcer les liens entre Séoul et Washington face aux menaces nord-coréennes grandissantes, a visité mercredi le sous-marin de classe Ohio dans le port de Busan, dans le Sud. Washington a déployé en 1981 pour la dernière fois l'un de ses sous-marins à capacité nucléaire en Corée du Sud. «Les forces hostiles ont posé la menace nucléaire la plus évidente et la plus directe à la RPDC en amenant un sous-marin nucléaire stratégique de classe Ohio à la base d'opérations du port de Busan, ce qui signifie que des armes nucléaires stratégiques ont été déployées sur la péninsule coréenne pour la première fois depuis 40 ans», a déclaré Kang », rapporte l’AFP.

Difficile en effet de ne pas voir dans cette visite, présentée comme sans conséquences militaires, un soutien clair des Etats-Unis : « Séoul et Washington ont intensifié leur coopération en matière de défense en réponse aux menaces de Pyongyang et aux tirs répétés de missiles, procédant ainsi à des exercices militaires conjoints avec des avions furtifs et des moyens stratégiques américains. Ils ont tenu mardi à Séoul la première réunion du Groupe consultatif sur le nucléaire (NCG), qui vise à améliorer la coordination nucléaire et à renforcer la préparation militaire contre la Corée du Nord. »




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Avril 2024 - 10:35 Pass Navigo : bientôt sur iPhone !