Speedy Life
Actu

Vente et consommation à domicile d’alcool explosent depuis le premier confinement


Clarisse Rosius
Lundi 26 Avril 2021





Alors que les bars et restaurants se préparent à rouvrir leurs portes, les devantures ont été fermées tellement longtemps que des évolutions dans les habitudes se sont installées. On apprend ainsi que les achats d’alcool en magasin pour consommation à domicile ont nettement augmenté.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
La vente d’alcool en détails en magasin a augmenté de 5% en 2020 et début 2021. Pas besoin d’avoir un doctorat en statistiques pour comprendre que cette progression est la conséquence immédiate de la fermeture des bars et restaurants. « D'après une étude de l'institut Nielsen, dévoilée ce dimanche 25 avril par Le Parisien, la consommation d'alcool à domicile a progressé en 2020. Une hausse qui s'est poursuivie depuis le début 2021 : dans le détail, en 2020, la vente d'alcools (sans compter les vins) a augmenté de 5 % en grande distribution, tandis que le chiffre d'affaires des alcools a fait un bond de 14 % entre le 1er janvier et la mi-avril 2021, détaille Nicolas Léger, analytic team director à Nielsen, auprès du journal » souligne Le Point .

Une tendance confirmée par les distributeurs. Une grande enseigne a ainsi expliqué au Parisien-Aujourd’hui en France que champagne, bières et spiritueux ont vu leurs ventes exploser avec « croissance à deux chiffres ». Le magasin Nicolas annonce une hausse de 30% des ventes de bouteilles début 2021.

« Entre les bars fermés depuis fin octobre et l'interdiction de consommer son rosé sur la voie publique depuis avril, il n'est plus chose aisée de déguster son demi ailleurs que dans son salon. Pour autant, cette consommation d'alcool à la maison n'est pas une surprise. En réalité, les Français n'ont pas augmenté en soi leur consommation d'alcool, ils ont simplement importé à leur domicile l'alcool qu'ils consommaient, auparavant, à l'extérieur. Mais cette habitude, pas nouvelle mais renforcée par la crise sanitaire, va-t-elle perdurer au-delà du déconfinement ? Probablement, oui. Alors que les terrasses s'attendent à retrouver la lumière du jour d'ici à la mi-mai, de nombreux Français pourraient bien continuer à déboucher leur pouilly fumé à domicile. En cause : des craintes persistantes sur les contaminations dans les bars bondés ou la nécessité d'économiser les pintes hors de prix en ces temps de crise économique » analyse Le Point




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 09:38 Face à Clubhouse, Facebook sort un equivalent