Speedy Life
Mode

Virginie Viard, une femme à la tête de Chanel


Clarisse Rosius
Mercredi 20 Février 2019





Déjà connue des initiés comme l’âme damnée de Karl Lagarfeld, Virgine Viard va prendre la lumière en succédant au couturier, mort le 19 février. Après 30 années en numéro 2 de cette prestigieuse marque, elle devient une des rares femmes à la tête d’une maison de haute-couture.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Sa nomination fait figure de succession. Virgine Viard, la plus proche collaboratrice de Karl Lagarfeld, va remplacer le styliste à la tête de Chanel. Au lendemain de la mort de l’emblématique couturier, un communiqué a annoncé la nouvelle : « C'est à Virginie Viard, directrice du studio de création mode de Chanel et la plus proche collaboratrice de Karl Lagerfeld depuis plus de 30 ans qu'Alain Wertheimer (copropriétaire de Chanel) a confié le soin d'assurer la création des collections pour continuer de faire vivre l'héritage de Gabrielle Chanel et de Karl Lagerfeld ».

Ces derniers mois, elle avait déjà enfilé le costume de représentante de son mentor. Fin janvier, elle l’avait remplacé pour le défilé de la nouvelle collection au Grand Palais. « Virginie Viard et Karl Lagerfeld se sont rencontrés pour la première fois en 1987. Stagiaire à l’époque, la jeune femme a fait ses premières armes aux côtés du créateur. Lorsqu’il est retourné chez Chloé, alors en déclin, en 1992, il lui a alors proposé de venir avec lui. A son retour chez Chanel en 1997, Virginie Viard a pris la direction du studio de création Chanel, un poste qu'elle n'a plus quitté depuis » raconte C News.

Toujours mise en avant par lui comme sa plus proche collaboratrice, elle n’a pour autant jamais donné l’impression qu’à la fin de sa vie il n’était plus qu’un icone et qu’elle exécutait. En 2017, dans une interview à Madame Le Figaro elle se présentait comme une exécutante : « Je traduis facilement ses croquis. Nous avons une connivence de longue date. Je suis directrice de studio, avec sept ateliers, huit collections. Mais c'est Karl qui dirige les essayages ». 

Les prochaines collections permettront aux spécialistes d’observer si la pate Viard va entrainer des spécificités sur cette grande maison indépendante des géants de la mode, concentrés dans des groupes de milliardaires. Notons qu’en nommant une femme dans le petit monde très masculin des hauts couturiers, Chanel se dénote une fois de plus. En espérant qu’elle sera plus sensible aux sujets de lutte contre l’image de l’anorexie et le symbole de la femme objet.