Speedy Life
Actu

Xi Jinping entame son troisième mandat à la tête de la Chine


Clarisse Rosius
Vendredi 10 Mars 2023





Le chef d’État chinois a été réélu sans surprise président de la Chine à l’unanimité des scrutins des députés. Une étape largement anticipée mais qui confirme sa prise en main historique du pays.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il n’y avait aucun suspense quant à l’issue de ce vote. « 2 952 votes ont été constatés à l’issue du dépouillement, dit le scrutateur devant la marée des délégués réunis au Grand palais du peuple ce vendredi ; 2 952 votes ont été récupérés, 2952 votes ont été validés. Xi Jinping est réélu à l’unanimité des présents, raconte notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde. Pas d’opposition, pas d’abstention et de longs applaudissements. Après dix ans d’exercice, le numéro un chinois a éliminé ses rivaux. Le vote, qui vient entériner une décision du 20e Congrès du PCC en octobre dernier, a une portée politique forte » rapporte RFI.

Les images de la session parlementaire qui ont été retransmises par la télévision d’État soulignent les particularités du système chinois où les grandes assemblées n’ont absolument pas vocation à débattre des décisions qui sont validées « Les oppositions ont été étouffées et les hagiographes du régime célèbrent dans les médias officiels un retour à l’âge d’or de la dynastie des empereurs Song , quand les mandats des empereurs n’étaient pas limités. Le chef de l’État s’avance à la tribune, main sur la Constitution : « Je jure d'être fidèle à la Constitution de la République populaire de Chine, de défendre son autorité, d'accomplir mes devoirs statutaires, d'être fidèle à mon pays et au peuple, d'accomplir mes devoirs consciencieusement, d'être honnête et d'accepter le contrôle du peuple et de lutter pour l'édification d'un État socialiste moderne, fort, démocratique, civilisé, harmonieux et beau », déclare Xi Jinping qui se présente régulièrement comme le grand timonier prêt à conduire le navire Chine dans la « mer agitée » des relations internationales » poursuit la chaine de radio internationale.

Simple formalité, cette confirmation de Xi Jinping à la tête du pays a lieu dans une période tendue sur plusieurs fronts, intérieurs comme extérieurs : guerre commerciale avec les Etats-Unis, escalade avec Taiwan, guerre en Ukraine, tensions économiques et contestations d’oppositions au Xijiang ou à Hong Kong.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »