Speedy Life
Actu

La révolution Canal est en marche pour la rentrée


Clarisse Rosius
Mercredi 29 Juin 2016




Les chiffres ne sont pas bon à Canal où le nombre d’abonnés ne cesse de diminuer. Après une année ponctuée de polémiques sur l’interventionnisme de Vincent Bolloré, la chaine cherche à se réinventer pour la prochaine rentrée. Les premiers signes le confirment, l’esprit Canal est bel et bien mort.


En quelques mois, la chaine cryptée a accentué sa chute libre. Les grands rendez-vous en clair ont déçus notamment le Grand Journal alors que même les valeurs supposées sures comme Le Petit Journal, ont reculé. La prise en main tout en violence de Vincent Bolloré a fait disparaitre le peu d’image subversive que la chaine conservait : les Guignols ont été menacés puis conservés en crypté, le patron du Zapping viré. Du point de vue journalistique, l’indépendance en moins, la suppression de Special Investigation est accompagnée de la disparition du JT…

Alors c’est une grille de programmes qui va faire couler beaucoup d’encre. Parmi les faits les plus marquants, et les rares réjouissants, on voit Cyrille Eldin remplacer Yan Barthès pour une nouvelle saison de Petit Journal qui promet de renouveler un stye qui n’a plus rien d’original. « J'aurai un style très différent de Yann Barthès car je suis un comédien (…) Je continuerai à aller sur le terrain, car j'aime embêter les politiques » a affirmé le futur présentateur.

Pour reprendre le Grand Journal qui est à bout de souffle, c’est Victor Robert qui va remplacer Maïtena Biraben. Alors que Mouloud Achour va s’occuper d’un nouveau projet Le Gros Journal.
Enfin, le mouvement qui fait le plus parler de lui est évidemment le passage de D8 à Canal pour Cyril Hanouna qui va rejoindre son mentor Dominique Farrugia pour La Grosse émission en quotidienne. Si les audiences énormes de Hanouna et sa position de bon petit soldat vis-à-vis de Bolloré ont pesé dans la balance, on peut tout de même s’interroger sur le virage que prend la chaine. De moins en moins haut de gamme et avec des programmes qui partent dans tous les sens, « l’esprit canal » - qu’on l’aime ou qu’on le déteste – est bien mort.
 
 




Dans la même rubrique :
< >