Speedy Life
Actu

Confinement avant Noël : la filière du jouet prévoit un cataclysme


Clarisse Rosius
Lundi 9 Novembre 2020





Non considérés comme des produits essentiels, les jouets se vendent par millions avant Noël. Le secteur prévient qu’un confinement les semaines avant le 25 décembre pourrait couter plusieurs centaines de millions d’euros.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Peut-être encore plus que pour les livres, l’équilibre du secteur du jouet s’appuie sur Noël. Le confinement pendant la période des cadeaux est une très mauvaise nouvelle pour les fabricants. Outre le fait que les réunions de familles multigénérationnelles durant lesquelles on s’échange des cadeaux sont menacées, le fait que les jouets ne soient pas des produits essentiels menace fortement cette période cruciale.

« Pour le groupe NPD (spécialiste des études de marché NDLR), « l’heure est grave ». Le spécialiste des études de marché chiffre à 770 millions d’euros le manque à gagner pour la filière jouet en France si les magasins et rayons spécialisés ne rouvrent pas à l’approche des fêtes de fin d’année. Il rappelle dans un communiqué que les Français achètent 81 millions de jouets en novembre et décembre, soit la moitié des achats annuels pour ce secteur. Cela représente une manne de 1,7 milliard d’euros, dont 500 millions d’euros pour le seul mois de novembre » souligne Le Figaro .

Outre les grands ou petits magasins spécialisés dans la vente de jouet, les rayons des grandes surfaces ont également été fermées pendant ce confinement. Sauf que ces rayons, habituellement à cette période, représentent une grande majorité des achats de Noël. « Les familles devront changer leurs habitudes et se reporter vers le «click and collect» ou la livraison à domicile. Mais NPD craint que ces achats en ligne ne suffisent pas à combler les pertes du secteur. En 2019, un tiers des achats de jouets pour Noël se sont faits sur internet. Les plateformes pure players, comme Amazon ou Cdiscount, en avaient capté 77 %. La France est le seul pays d’Europe à avoir fermé les rayons jouets des hypermarchés par équité envers le petit commerce de centre-ville. En Italie, le jouet a été classé produit essentiel, au même titre que le livre » conclue le quotidien.




Dans la même rubrique :
< >