Speedy Life
Actu

Les effets laxatifs du café ne dépendent pas de la dose de caféine


Clarisse Rosius
Vendredi 24 Mai 2019





Une étude sur des rats par des chercheurs américains tend à démontrer que les effets laxatifs du café n’ont pas de lien avec la dose de caféine. Ils en veulent notamment pour preuve que des effets similaires ont été enregistrés avec des décas.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Info scato mais toujours bonne à savoir. Pour ceux qui pensent qu’en consommant des cafés légers ils peuvent en diminuer les effets laxatifs, des chercheurs américains apportent une réponse utile. « Des chercheurs américains ont cherché à comprendre pourquoi le café avait un effet laxatif sur les personnes qui en consomment. Ils ont également comparé les effets d'un café ordinaire sur le transit, à ceux d'un café décaféiné » nous apprend Femme Actuelle qui a repéré l’étude . Le travail universitaire a été publié par le média scientifique EurekAlert à l’occasion de la semaine des maladies digestives aux Etats-Unis.

« Les chercheurs américains ont réalisé des tests en laboratoire sur des rats, afin de comprendre comment le café modifiait le microbiote intestinal et améliorait la capacité des intestins. Wuan-Zheng Shi, professeur en médecine interne à l'University of Texas Medical Branch (Etats-Unis), et son équipe, ont observé des réactions intrigantes lors de mélanges de café avec des bactéries intestinales contenues dans les matières fécales des petits rongeurs. Le café supprimait les bactéries, et augmentait l'activité interne musculaire, indépendamment de la teneur en caféine » poursuit Femme Actuelle.

Confirmant que le café a des effets sur la contraction des muscles de l’intestin grêle, les chercheurs ont poursuivi leur enquête en répétant le test avec du décaféiné. Ils ont ainsi pu observer que malgré l’absence de caféine les effets étaient sensiblement les mêmes que lors des tests précédents. Sans pour autant expliquer ce qui cause donc ces contractions musculaires, le responsable de l’enquête conclue que « que ces effets sont indépendants de la caféine. » Le mystère reste entier sur les raisons de ce phénomène que nous avions de toute façon tous observé chacun à sa façon.

Lire en intégralité l’article source sur le site de Femme Actuelle




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Juillet 2019 - 16:53 Pas d'âge pour travailler à l'étranger