Speedy Life
Actu

Ukraine : les pertes russes à leur paroxysme selon l’Ukraine


Clarisse Rosius
Jeudi 23 Février 2023





Sans chiffres officiels russes, les pertes des soldats engagés dans les combats en Ukraine sont difficile à évaluer. Les autorités ukrainiennes parlent de 800 soldats tués ou blessés chaque jour côté russe, sans parler de ses propres pertes.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le drame ukrainien en termes de vies continue sans que l’on puisse l’évaluer. Alors que les Nations Unies dans leurs dernières estimations parlent de plus de 10 000 civils morts, les pertes de combattants sont plus difficiles à évaluer. « Selon l'état-major ukrainien, mis en difficulté sérieusement ces dernières semaines face à ces multiples assauts, les efforts russes sont très coûteux en combattants. L'armée russe perdrait en effet plus de 800 soldats chaque jour dans les combats, selon Kiev, un chiffre au plus haut depuis le début de la guerre » rapporte Le Figaro.

Si l’Ukraine a un intérêt évident à sur interpréter les chiffres pour le moral de ses troupes, il n’existe aucune source indépendante ou fiable pour remettre en question les chiffres. Côté russe, aucune statistique n’est donnée et il faut remonter à la première partie de l’année dernière pour trouver le chiffre de 5 000 tués, ce qui était vraisemblablement très sous-évalué. 

« Dans cette guerre d'usure néanmoins, aucun des deux camps n'est épargné. Et les Ukrainiens subissent aussi de lourdes pertes. Les services de renseignement allemands (BNB) évoquaient à la fin du mois de janvier des pertes quotidiennes «à trois chiffres» dans le seul secteur de Bakhmout. Cité par le média allemand Der Spiegel, le BNB rapportait en même temps que l'armée russe agissait avec «une sévérité impitoyable, lançant ses soldats comme de la chair à canon». «L'engagement d'éléments importants d'au moins trois grandes divisions russes dans des opérations offensives dans le secteur de Louhansk indique que l'offensive russe a commencé», assurait l'ISW en fin de semaine dernière. L'institut confirme aussi la résistance ukrainienne qui empêche «des gains significatifs» de l'envahisseur, et fait subir aussi les lourdes pertes à la Russie » ajoute le quotidien français.
 
Lire en intégralité l’article du « Figaro » sur le site du quotidien




Dans la même rubrique :
< >